Gabriel Midon

Contrebassiste et compositeur

NOUVEL ALBUM DISPONIBLE ICI !

SOPRANE PRODUCTIONS – SORTIE LE 15 MAI

 

« Sounds like lots of very nice people having a great time playing thoughtful and well-constructed new music together. The composer’s melodic and harmonic language is what unites and ignites these Imaginary Stories, infusing the whole collection with optimism. »

Django Bates

 

« …Gabriel Midon n’est pas uniquement un compositeur mais aussi un excellent contrebassiste… »

Jean-Constantin Colletto – Dragon’s Jazz

EXTRTAIT DE L’ALBUM IMAGINARY STORIES


« Gabriel Midon, a su sortir de son rôle de sideman inhérent à son instrument qu’est la contrebasse, pour proposer une œuvre singulière et originale.
Après son projet en quartet de jazz, Gabriel décide d’écrire pour un ensemble plus large.
Son dernier Opus « Imaginary Stories » présente un recueil de pièces qui nous transporte dans un univers atypique, avec des morceaux emmenés par des textes français qui mêlent poésie et philosophie, chantés par la surprenante Ellinoa qui ne cesse de faire parler d’elle. Le triptyque « Poursuite » aux couleurs de jazz-contemporain nous transporte dans un univers totalement cinématographique. Un groupe à géométrie variable où deux batteurs différents se succèdent pour ainsi offrir une palette sonore encore plus large au projet. Les études de piano et d’harmonie de Gabriel lui offrent de belles capacités d’écriture, un quatuor à cordes s’est joint au projet apportant de sublimes contrepoints harmoniques et mélodiques, à découvrir absolument ! »

C.Simonin


Gabriel s’est tout d’abord imposé comme multi-instrumentiste touche à tout en accompagnant des artistes comme Tété ou Eddy La Gooyatsh, puis à Strasbourg il intègre au conservatoire la classe de piano jazz de Stephan Oliva, et se produit auprès de Birelli Lagrène, Franck Wolf, Eve Risser, Serge Haessler et Ghislain Muller (Urban Jazz System 2004) à Jazz à Colmar, Jazzdor, La Laiterie, Le Molodoï, Nancy Jazz Pulsation… Il tourne en Europe de l’est avec Tribuman Project en tant que saxophoniste (album « High High High » Mosaic Music 2005).
Les rencontres l’amènent ensuite dans le sud dans la France où il développe sa propre musique au sein du Ixo Trio (2008), au festival Jazz à Marciac, à Jazzellerault, puis avec son quartet Zilhom (2010) au Millau jazz festival, Jazz à Vannes, … La crise des Odonates (Japan tour 2009). Tournée en Afrique de l’ouest au côté de Yaki, Juan Martin, Mawana Slim (F.I.M de Mayotte 2009, 2012). 

Gabriel s’est tout d’abord imposé comme multi-instrumentiste touche à tout en accompagnant des artistes comme Tété ou Eddy La Gooyatsh, puis à Strasbourg il intègre au conservatoire la classe de piano jazz de Stephan Oliva, et se produit auprès de Birelli Lagrène, Franck Wolf, Eve Risser, Serge Haessler et Ghislain Muller (Urban Jazz System 2004) à Jazz à Colmar, Jazzdor, La Laiterie, Le Molodoï, Nancy Jazz Pulsation… Il tourne en Europe de l’est avec Tribuman Project en tant que saxophoniste (album « High High High » Mosaic Music 2005).
Les rencontres l’amènent ensuite dans le sud dans la France où il développe sa propre musique au sein du Ixo Trio (2008), au festival Jazz à Marciac, à Jazzellerault, puis avec son quartet Zilhom (2010) au Millau jazz festival, Jazz à Vannes, … La crise des Odonates (Japan tour 2009). Tournée en Afrique de l’ouest au côté de Yaki, Juan Martin, Mawana Slim (F.I.M de Mayotte 2009, 2012). 

C’est à Paris avec la rencontre de grands contrebassistes comme Larry Grenadier, Joe Sanders, Hein Van De Geyn, que sa carrière s’oriente autour de la contrebasse, où les rencontres se font dans les clubs parisiens et notamment au CMDL. Il enregistre aux côtés de Faiz Lamouri (Marocco Tour 2018), Gustave Reichert, Le collectif King Of Panda (nouvel album à paraître), Sam Tessier, … Sideman pour Saul Rubin, Julien Alour, Rick Margitza, Baptiste Herbin, Sylvain Beuf, Didier Lockwood, Denise King, … Sur les scènes de Calvi Jazz, Respire Jazz, Jazz au Phare, Jazz à Capbreton, Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés, Saint Raphaël jazz festival…

En 2017 il enregistre son propre quartet, puis lors d’une tournée au Yelewa Jazz festival (Mayotte) avec Simon Martineau et Thomas Delor, il décide d’écrire pour un plus grand format. Il intègre d’autres musiciens comme Edouard Monnin avec qui il est en résidence au Jazz Club 38 Riv’.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.